Au sujet de dpstream.tv

Depuis le 1er mai, l’adresse <www.dpstream.tv> est inaccessible. Nous tenions à vous informer des raisons pour laquelle ce nom de domaine n’est plus disponible.

DPstream.tv

Le 29 septembre 2010, un petit malin s’est amusé à créer un nom de domaine identique à DPStream, avec un ccTLD – domaine générique classé selon les pays – en .tv, correspondant au domaine générique de Tuvalu (petit archipel polynésien au centre de l’océan Pacifique, merci Wikipédia).

Ce type de comportement, appelé cybersquatting, est désormais courant, et DPStream en est une cible particulièrement régulière. Il consiste à enregistrer un nom de domaine, très populaire, sous un autre domaine générique, afin de le revendre au propriétaire du nom de domaine originel ou bien pour tout simplement profiter du succès du nom de domaine pour faire connaître et prospérer son site.

Dans notre espèce, le cybersquatteur, aussi spécialisé dans le streaming (mais également dans le téléchargement illégal), a uniquement voulu attirer les utilisateurs sur son site en profitant de la marque DPStream. A titre d’information, la marque DPStream a fait l’objet d’un dépôt au niveau national et européen.

En outre, le 28 novembre 2013, le TGI de Paris a estimé, dans le cadre d’une décision relative au blocage du site Allostreaming (et de 16 autres sites affiliés), que le site dpstream.tv était « manifestement contrefaisant ».

Dès lors, si DPStream n’étant pas dans cette liste (car aucunement affilié à ces sites internet), il n’en a pas pour le moins subi un préjudice important. En effet, de nombreux médias ont par la suite relaté la fermeture de DPStream, alors même que ce jugement ne faisait uniquement mention du cybersquatteur.

DPStream devait donc agir. C’est pourquoi, Baruti Investments LTD, société propriétaire du nom de domaine et de la marque DPStream, a décidé de lancer une procédure UDRP. Pour les profanes, cette procédure, instaurée par l’ICANN, est un moyen rapide de recouvrer un nom de domaine enregistré de manière illicite.

La WIPO, qui était chargé du litige, a rendu son verdict en date du 20 mars 2015 : dpstream.tv sera logiquement transféré à la société Baruti Investments LTD, et ce pour plusieurs raisons principales :

– la plus évidente, est bien entendu que les deux noms de domaines sont parfaitement similaires, de sorte à créer une confusion pour l’utilisateur ;

– dpstream.tv a été enregistré dans le seul but de profiter du succès de DPStream pour attirer les utilisateurs sur son site (sa charte graphique a été aussi parfaitement copiée) ;

– lors de l’enregistrement de dpstream.tv, aucun droit n’avait été transféré au cybersquatteur, de sorte que l’enregistrement a été réalisé de mauvaise foi.

 

Mais DPStream ne s’est pas arrêté à ce cybersquatteur. En effet, de nombreux autres noms de domaines ont été enregistrés de manière illicite, à l’instar de dpstream.tv. C’est ainsi que la WIPO a ordonné le transfert du nom de domaine <dpstream.pw> à Baruti Investments LTD, le 7 avril 2015.

Dès lors, les cybersquatteurs sont prévenus. DPStream.net est le seul nom de domaine représentant les intérêts de la marque, et tous les moyens seront employés pour que cela reste ainsi.

Les décisions sont disponibles à l’adresse suivante :

– <dpstream.tv> : http://www.wipo.int/amc/en/domains/search/text.jsp?case=DCC2015-0001

– <dpstream.pw> : http://www.wipo.int/amc/en/domains/search/text.jsp?case=DPW2015-0002

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>