Voir une nouvelle série en jouant au Mega Millions

Le streaming est souvent pointé du doigt, et pourtant, il s’agit d’un simple partage culturel entre les nations ! Même histoire pour la loterie en ligne, alors que jouer à l’étranger peut rapidement évoquer illégalité…

Pourquoi, lorsque nous naissons dans l’hexagone, n’avons-nous pas le droit de voir les mêmes films ou séries que les autres ou de jouer au Powerball US ?

Streaming et loterie en ligne, même combat !

Cette époque est révolue, et nous en sommes ravis. En réalité, ce parallèle entre ces deux domaines me sont apparus en regardant, justement, une des séries phares des dernières décennies ! Friends. Bien entendu, depuis, Breaking Bad ou Game of Thrones ont peut-être détrôné la série des rigolos amis dans votre cœur, mais nous ne pouvons lui enlever son côté révolutionnaire lors de sa sortie.

Dans l’épisode de Friends Saison 9 Episode 18, tous les amis décident de jouer en groupe au Powerball US, qui propose alors un jackpot assez énorme de 300 millions $. Ça donnait envie ! Entre les rêves fous et les rigolades, et même la perte des tickets et l’imitation du pigeon de Phoebe… Et là je me suis interrogé : Pourquoi n’ai-je pas le droit, en raison de ma situation géographique, de jouer à l’une des plus grandes loteries du monde ?

Le parallélisme se poursuit… Pourquoi dois-je attendre 2 ans avant de voir la suite de mes séries préférées ? Même en m’abonnant aux sites qui permettent de « chiller » (vous avez saisi de qui il s’agit ? J) je ne suis toujours pas satisfait, les séries Chill sont au top, mais les autres réseaux sont soit absents, soit super-en-retard.

Voilà donc mon souhait ! Je veux regarder la dernière saison de, disons, Preacher (la saison 2 déchire), tout en jouant à la loterie américaine Mega Millions !

Les solutions…

Et bien nos souhaits, aussi contestés soient-ils, sont exaucés. Avec le Streaming et la Loterie en ligne, nous n’avons plus la sensation d’être punis devant Plus Belle la Vie en grattant notre carte à 2 euros qui peut nous rapporter quelques cacahuètes… On voit grand, on profite de l’âge d’or passionnant de l’univers de la série et du développement continue de la loterie en ligne !

Les divertissements ne devraient pas être limités géographiquement, nous devrions pouvoir profiter des merveilleuses séries suédoises sans être considéré comme un criminel ! Et nous devrions pouvoir profiter pleinement des divertissements américains et gagner gros au Mega Millions sans s’interroger sur la légalité de la manœuvre !

Grâce à DPStream.net, la plupart des séries sont à votre disposition, et grâce à theLotter, la loterie en ligne tout à fait légale est à votre portée ! Jouez, découvrez, appréciez, mélangez tout ! Séries, jeux, films, car le divertissement, au final, est tout ce qui nous reste ! Hasta la revolucion !

Continue Reading

DPStream, appel aux dons

Depuis désormais quelques jours, DPStream vous demande votre aide afin de pouvoir subvenir à ses besoins opérationnels et juridiques et de pérenniser votre accès libre à la culture vidéo.

Retour sur une démarche qui a dû en surprendre beaucoup.

 

DPStream – Etat des lieux 2017

nouveau DPStream

nouveau DPStream

Que se passe-t-il sur DPStream en 2017 ? Tout d’abord DPStream fête avec une fierté sans nom son huitième anniversaire et malgré toutes les tempêtes et menaces, DPStream est toujours en ligne.

Après une année 2016 singulièrement difficile avec la disparition éhontée de PureVid, les blocages illégaux de Google, les répercussions du AdBlocking sur ses revenus publicitaires, DPStream tente avec difficulté de poursuivre l’aventure… pour vous.

DPStream a changé de look’n feel durant cette année 2016 et vous a offert une meilleure qualité de navigation dans un espace toujours plus sécurisé avec un accès HTTPS.

De plus, les campagnes publicitaires diffusées sur DPStream ont vu disparaître bon nombre d’annonceurs douteux et le contrôle fait sur ces campagnes est devenu une priorité de tous les instants.

Mais le constat n’est pas glorieux. En effet, bien que bon nombre d’entre vous pensiez que la direction de DPStream se trouve cachée dans un Ryad à Marrakech, la réalité est bien moins glorieuse et les temps sont durs.

ryad dpstream

ryad dpstream

En effet, les revenus publicitaires générés ne sont plus suffisants pour permettre de maintenir le même niveau de qualité du site. Vous êtes une majorité à utiliser un Ad Block (ce que nous respectons) mais cette utilisation fait que DPStream ne génère pas assez de revenus.

Or, les serveurs, l’assistance opérationnelle, les démarches juridiques et bien d’autres, ont un coût réel que la direction de DPStream doit couvrir tous les mois.

C’est la raison pour laquelle, DPStream a décidé de faire appel à votre bon sens et de vous demander une aide symbolique.

 

DPStream – Appel aux dons

DPStream, appel aux dons

DPStream, appel aux dons

 

DPStream propose désormais et ce, depuis quelques semaines, d’accéder au site sans publicité. En contrepartie, il vous est demandé d’effectuer un don (le comment du pourquoi se trouve ici).

Ces dons sont déclinés en trois offres :

  • Mensuelle à 3€ (3.20$)
  • Trimestrielle à 6€ (6.40$) soit 2€ par mois au final
  • Annuelle à 18€ (19.20$) soit 1.5€ par mois au final

Ces dons ont pour vocation de permettre au site d’assurer une qualité d’utilisation toujours améliorée et encadrée sur les plans juridique et opérationnelle.

En contrepartie et bien, vous accédez à un environnement dénué de toute publicité (mise à part celles des players que nous ne contrôlons absolument pas), bien plus fluide et plus rapide.

De plus, dans un futur proche, vous accéderez à une série de fonctionnalités auxquelles, seuls les donateurs de DPStream auront accès.

C’est du gagnant-gagnant. Pour la simple bonne raison, qu’en aidant DPStream à poursuivre l’aventure, non seulement vous vous garantissez un accès libre à l’ensemble de vos vidéos préférées mais vous y accédez sans aucune publicité.

Pour davantage d’information sur le sujet, vous pouvez accéder à notre page explicative et à notre tutoriel.

Et pour finir, un seul souhait à formuler : que DPStream puisse fêter ses 10 ans de la manière la plus festive pour toutes et tous.

 

Continue Reading

L’Europe vient-elle de tuer Internet ?

Petit rappel de l’affaire

La CJUE devait statuer dans l’affaire GS Media BV où l’éditeur du très populaire site néerlandais Geenstijl.nl avait publié des liens hypertextes menant à des photographies inédites hébergées sur des plateformes comme FileFactory ou ImageShack (publiées sans le consentement de la personne concernée). Ces photos de la présentatrice Britt Dekker – nue – étaient originairement destinées à être publiées en exclusivité sur le magazine Playboy, et n’auraient donc pas dû être diffusées sur Internet.

Peu importe en réalité la nature des faits, il était surtout demandé à la CJUE de répondre à cette question : le fait de publier un lien renvoyant vers un contenu illicite est lui-même constitutif de contrefaçon ?

 

Ce que dit la décision

Si l’avocat général de la Cour avait répondu à la négative à cette question dans ses conclusions, la CJUE s’est quant à elle montré plus restrictive. En effet, elle a estimé que le placement d’un hyperlien sur un site Internet vers des œuvres protégées par le droit d’auteur et publiées sans l’autorisation de l’auteur sur un autre site Internet ne constitue pas une « communication au public » lorsque la personne qui place ce lien agit sans but lucratif et sans connaître l’illégalité de la publication de ces œuvres.

En revanche, si ces hyperliens sont fournis dans un but lucratif, la connaissance du caractère illégal de la publication sur l’autre site Internet doit être présumée.

En bref, il n’est pas interdit de placer un hyperlien sur un site internet vers une œuvre protégée sans l’autorisation de l’auteur, sauf si :

– la personne a connaissance du caractère litigieux du lien ;

– le lien est fourni à but lucratif.

Et la sanction peut-être redoutable puisque « les titulaires du droit d’auteur peuvent agir non seulement contre la publication initiale de leur œuvre sur un site Internet, mais également contre toute personne plaçant à des fins lucratives un lien hypertexte vers l’œuvre illégalement publiée sur ce site ainsi que, dans les conditions exposées (…), contre des personnes ayant placé de tels liens sans poursuivre des fins lucratives », précise la CJUE.

Cette décision tombe quelques jours (pur hasard ?) après l’annonce de la quasi-certitude maintenant que la Directive européenne sur le Copyright mettra à mal le statut des intermédiaires (voir projet de la Directive).

 

 

 

Ce que ne dit pas la décision

Pourtant, la CJUE semble ne pas se préoccuper des conséquences d’une telle décision. En effet, Internet entier peut se retrouver menacé et il est importer de devoir préciser les réponses à ce type de questions :

quel est le statut des moteurs de recherche ? En effet, Google indexe des millions de liens illicites et devrai donc s’inquiéter d’une telle décision. Sauf que les liens ne sont pas placés par des êtres humains mais par des « bots », qui par nature ne peuvent savoir si tel ou tel lien est illégal. Cependant, la deuxième condition, à savoir le caractère lucratif de la fourniture du lien est quant à lui forcément rempli. Comment donc Google ainsi que les autres moteurs de recherche doivent-ils se positionner ?

est-il illégal de poster un lien vers un site qui lui même poste un lien vers un contenu illégal ? La question peut paraître idiote mais reste légitime dans la mesure où ce n’est pas expressément précisé.

comment cette décision va-t-elle s’appliquer aux sites contributifs comme DPStream ? En effet, la CJUE n’évoque en l’espèce uniquement le cas où un éditeur poste lui même sur son site un lien illégal. Mais qu’en est-il lorsque le lien est posté par un utilisateur ? L’utilisateur ne fournit pas le lien dans un but lucratif et ne sait pas forcément si le lien fourni est licite ou pas.

Le droit actuel n’ordonne aucun contrôle a priori dans ce type de cas. Cette décision va-t-elle donc renverser cette situation ? Sera-t-on obligé de contrôler chaque lien posté par un utilisateur sur DPStream ? La décision ne le dit pas mais il est fort à parier que la Directive européenne relative au droit d’auteur, attendue ce 21 septembre, le fasse.

 

Dès lors, cette décision va forcément ne pas faire plaisir à tous les sites de streaming et de téléchargement illégaux hébergeant leur propre contenu. En sus de soumettre des liens illicites dans un but lucratif, il sera présumé que cette soumission de lien est intervenu en pleine connaissance de la nature protégée de l’œuvre et de l’absence éventuelle de publication.

 

Continue Reading

DPStream n’est plus accessible pour les utilisateurs de AdBlock

DPStream.net est un site gratuit depuis 2009 et qui a fait de l’accès libre à la culture sur le net une véritable raison d’être.

Nous avons passé de nombreuses tempêtes ensemble depuis les premiers jours tant sur le plan opérationnel que juridique. Et nous avons tenu bon ensemble.

DPStream n’est plus accessible pour les utilisateurs de AdBlock

Ce qui nous amène à vous écrire aujourd’hui est sans doute lié à l’une des crises les plus importantes de notre histoire, laquelle a divisé notre équipe jusqu’à aujourd’hui.

Doit-on bloquer ou non l’accès au site pour celles et ceux qui utilisent un AdBlock ?

La nature même de notre activité se fonde sur le principe de liberté absolue et de lutte contre toute forme de censure et de blocage et ce, depuis toujours.

Or prendre la décision d’interdire l’accès à DPStream.net aux AdBlockers se présente comme contraire à nos convictions.

Nous croyons au droit fondamental des utilisateurs de décider de voir de la publicité ou non et de protéger également leur vie privée en refusant le diktat des cookies.

Partant de ce postulat, comment pourrions-nous ne serait-ce que critiquer les Adblockers qui visitent par centaines de milliers tous les jours DPStream.net ?

Nous nous étions fixé une ligne rouge à ne pas dépasser avant de prendre une décision.

Tant que AdBlock s’occupe uniquement de la publicité, nous n’agirons pas.

Et cette ligne rouge vient d’être franchie il y a quelques temps.

En effet, AdBlock a mis à jour ses filtres lesquels altèrent de manière significative votre navigation sur le site.

Autrement dit, AdBlock ne fait plus que bloquer la publicité mais il vous empêche d’accéder aux services suivants :

  • la barre de recherche
  • l’espace de connexion
  • le fil d’information en continu
  • la zone d’information centrale
  • le changement d’épisode dynamique
  • l’ajout à la playlist
  • l’ajout aux favoris
  • les commentaires
  • le tchat
  • Twitter
  • Facebook

Tous les éléments Javascript sont donc désormais bloqués.

C’en est trop en ce qui nous concerne. Nous sommes prêts à accepter que certains d’entre vous ne veuillent pas jouer le jeu de la publicité qui fait vivre le site.

Mais cautionner et accepter que AdBlock vous empêche d’utiliser DPStream.net, ce n’est pas possible. Nous disons donc stop.

A partir d’aujourd’hui, l’ensemble des utilisateurs de DPStream.net seront invités à désactiver leur AdBlock ou à ajouter le site à leur liste blanche. Sans cela, l’accès à DPStream.net leur sera interdit.

C’est le seul moyen concret que nous avons pour tenter de convaincre les « censeurs » de AdBlock d’arrêter de pratiquer le terrorisme digital.

Parce que nous sommes face à des pratiques mafieuses.

Sachez que pour pouvoir être « libérés » de l’emprise de AdBlock nous devons adapter notre stratégie publicitaire aux règles dictées par AdBlock et payer une rançon à hauteur de 30% de nos revenus publicitaires en bitcoin à l’organisation qui se cache derrière AdBlock.

C’est scandaleux.

A titre indicatif, les revenus publicitaires de DPStream.net sont réaloués à hauteur de 100% à la maintenance du site et permettent de couvrir les frais suivants :

  • hébergement
  • protection anti virus et attaque DDos
  • design
  • développement de nouvelles fonctionnalités
  • assistance juridique
  • service email
  • et bien d’autres

Pour résumer, l’accès au site est donc interdit désormais aux utilisateurs d’AdBlock et ce, tant que les filtres d’AdBlock altèreront la navigation sur le site et l’accès à certaines fonctionnalités.

Oui au blocage des publicités mais non au terrorisme pratiqué par AdBlock.

Continue Reading

V2, un mois après : l’heure du bilan !

Cela fait désormais un mois que DPStream a lancé son nouveau design, il est l’heure du bilan ! Plus qu’une simple refonte graphique, cette nouvelle version a apporté de nombreux changements et améliorations.

L’heure du bilan: les améliorations effectuées

Avant toute chose, nous vous le disions, la refonte ne s’est pas seulement effectuée au niveau du design mais également au niveau du code de DPStream. Ce dernier offre de très nombreuses possibilités de progrès et améliore sans cesse l’index que l’ancienne version limitait sans aucune mesure.

A titre de rappel, hormis une toute nouvelle interface, une nouvelle barre de recherche intuitive a fait son apparition et la navigation est désormais beaucoup plus fluide. En outre, les versions mobiles et tablettes sont désormais opérationnelles et permettent un accès à DPStream encore plus large. Cet article n’a pas pour but de relater toutes les nouveautés du site, mais au contraire de vous remercier pour vos commentaires, critiques et souhaits qui ont également réussi à reconstruire DPStream.

Aujourd’hui, l’investissement sur le site a été très conséquent et il est important de souligner que le nouveau design a réussi sa mission: devenir plus accessible, toucher plus d’utilisateurs et être pris beaucoup plus au sérieux. L’ancien design, certes historique et rempli de bons (comme de mauvais) souvenirs, était tout simplement devenu obsolète. Une version mobile et tablette ne pouvait lui être rattachée. Nous nous devions donc de le changer.

La nouvelle version a d’ailleurs été plutôt bien accueillie, malgré les bugs et quelques critiques remontés à son lancement. Nous vous avons ainsi écouté sur la trop forte lumière blanche que pouvait faire ressentir la nouvelle version et nous avons crée un “Dark Theme” le 18 avril 2016. En outre, une section “Déjà vu” a été créée, ainsi qu’un filtre de recherche pour les Animes. Tous les jours, de nouvelles fonctions sont ajoutées et c’est surtout grâce à vous. Pour cela, DPStream vous dit Merci !

Afin d’être mis à jour des dernières nouveautés sur DPStream, deux adresses sont à retenir:

http://www.dpstream.net/version.html

http://www.dpstream.net/news.html

L’heure du bilan: ce qui va bientôt arriver

Mais ce n’est pas fini. De nombreuses nouvelles options vont arriver et pas des moindres. Une section VO va ainsi enfin voir le jour ! Et oui, vous l’attendiez depuis longtemps, DPStream va ouvrir ses portes aux versions originales. Il deviendra ainsi le premier index de liens VO en France. Aussi, il sera bientôt possible de commenter non plus sur une série entière mais sur un épisode seulement. Une section commentaire par épisode sera ainsi disponible.

Concernant l’ajout de nouveaux contenus, l’accès contributeur va être simplifié cette semaine (nous avons près de 500 demandes de contribution en attente). La gestion de la contribution sera active dès la semaine prochaine. Futurs amis contributeurs : ce message est pour vous ! Un formulaire vous attend sûrement dans votre boîte de réception, il suffit de le consulter et de nous répondre.

Nous vous promettons également une amélioration de la navigation et de votre sécurité par un contrôle ultra soutenu et permanent de la publicité, indispensable à la survie de DPStream.

De nombreux players sont désormais accessibles (YouTube, Dailymotion, Vimeo, IdoWatch, … ). De nouveaux players sont en cours d’intégration afin que vous puissiez ajouter le plus de contenu possible sur DPStream. N’hésitez pas à nous en faire découvrir.

En parlant de players, nous avons reçu de nombreux messages concernant Purevid, puisque celui-ci n’est plus disponible sur DPStream. Nous avons aussi remarqué de très nombreux liens brisés Purevid. Dès lors, nous avons tenté de prendre contact avec le player, en vain. En effet, malgré nos nombreux messages de relance, Purevid n’a pas souhaité répondre sur ces liens brisés et il semble ainsi qu’il ait soudainement fermé ses portes. Le player a semble-t-il mis fin à son service laissant ainsi de très nombreux utilisateurs sans aucune explication ni dédommagements. Dès lors, nous avons alors décidé de retirer Purevid de DPStream. Ce type de service n’a tout simplement pas sa place sur notre site.

Enfin, sachez que vous êtes nos meilleurs testeurs. C’est la raison pour laquelle un support utilisateur sera créé afin de répondre, dans la mesure du possible, à vos requêtes. Vous pouvez d’ores et déjà écrire à l’adresse suivante: [email protected] Que vos critiques soient positives ou négatives, nous serons ravis de les consulter et de les mettre en application. Ne l’oubliez pas, vous êtes Maître des lieux. Nous vous promettons un temps de réponse de 24 heures au maximum.

Grâce à vous, DPStream est le plus grand index de liens streaming

DPStream vous remercie encore pour toutes vos suggestions et pour votre aide. Le site est encore en beta mais nous espérons vous apporter la meilleure expérience possible. Grâce à vous, nous pouvons être fiers de vous annoncer que DPStream est désormais le plus grand index de liens streaming en France. MERCI

Continue Reading

DPStream vous présente sa nouvelle version

On vous l’avait promis il y a quelques temps. C’est désormais chose faite. DPStream va complètement changer, enfin presque. Si le design et l’ergonomie du site sont complètement repensés, notre politique reste toujours la même: permettre à nos utilisateurs de partager ce qu’ils aiment et le faire découvrir au plus grand nombre d’internautes. Il était donc important que DPStream vous présente sa nouvelle version en exclusivité.

Les nouveautés apportées par le nouveau design

 Un confort pour nos utilisateurs

Vous le savez très bien, notre préoccupation majeure, c’est vous ! Et nous avons entendu vos plaintes qui, à juste titre, méritaient d’être soulevées. Nous vous remercions pour cela.

Depuis le rachat de DPStream par Baruti en 2013, il est vrai qu’il n’y avait pas eu de grands changements au niveau du design, et c’est en toute logique que nous devions vous proposer de nouvelles choses.

Au programme, des couleurs plus vives, une navigation plus facile, des nouvelles options et une sécurité plus optimale. Tout cela, en grande partie pour votre confort. Parmi les nouvelles fonctionnalités mises en place, vous trouverez notamment les options suivantes.

DPStream vous présente sa nouvelle version: une nouvelle interface

L’interface a donc totalement été revue, même si nous avons gardé le lay-out original. Vous aimerez sans aucun doute ces nouvelles couleurs qui rajeunissent DPStream. Nous vous dévoilons en exclusivité quelques screenshots pour vous mettre l’eau à la bouche.

Home Päge DPStream nouvelle version

La nouvelle Home page de DPStream

La recherche est facilitée par l’intégration d’une barre de recherche intelligente et par l’introduction de nouveaux filtres. Aucune vidéo ne pourra plus vous échapper.

Recherche filitre nouvelle version DPStream

De nouveaux filtres et une nouvelle barre de recherche faciliteront vos recherches

Vous étiez nombreux à nous le demander: l’inscription à DPStream sera facilitée par la possibilité de s’enregistrer via Facebook et Twitter. Aussi, il sera possible d’intégrer directement une balise “spoiler” afin de ne plus subir les commentaires d’autres utilisateurs que vous n’avez pas envie de voir.

Commentaires nouvelle version DPStream

Une possibilité de bloquer les commentaires “Spoilers”

Par ailleurs, les pages séries et films ont également été améliorées, pour plus de clarté pour l’utilisateur. Il sera beaucoup plus facile de lire un épisode de série ou un film.

Fiche Game of Thrones DPStream nouvelle version

La nouvelle fiche série sur DPStream

Une version Mobile et tablette responsive

Bien entendu, une amélioration du du site ne pouvait être complète sans l’adaptation mobile et tablette de DPStream. Désormais, vous serez capable de profiter de DPStream même sur votre téléphone ou tablette, dans des conditions ultra optimales, grâce au développement d’une version responsive de DPStream.

L’image de marque de DPStream

Nous espérons également que le nouveau design de DPStream mette un frein à cette image négative que porte DPStream depuis trop longtemps. Nous avons tout entendu: pirates, voleurs, criminels, … Les qualificatifs pour désigner DPStream sont malheureusement souvent négatifs. Pourtant, DPStream regorge de contenus légaux et s’efforce tous les jours de les multiplier. C’est la raison pour laquelle, nous pensons que la disparition de la version actuelle est indispensable.

Par ailleurs, nous ne vous avons jamais caché que DPStream a également pour dessein de faire reconnaître le statut juridique de l’indexateur, et il est vrai que l’ancienne version n’est pas forcément l’outil le plus adapté pour ce type de discussions. Nous espérons tout simplement être pris plus au sérieux.

Aussi, notre procédure de notification de contenu illicite a été améliorée et permettra à tout ayant droit de nous indiquer plus facilement que DPStream contient une vidéo illégalement mise en ligne. La gestion de ces notifications a également été améliorée de notre côté, afin de répondre encore plus rapidement à ces demandes.

dmca nouveau DPStream

La nouvelle page de notification de contenu illicite

La big surprise: bientôt une version Premium de DPStream

Vous le savez, DPStream a toujours été proposé gratuitement à tous les utilisateurs. En contrepartie, afin de faire vivre DPStream et de rendre possible toutes ces nouvelles propositions, la publicité est omniprésente. Nous en sommes conscients et nous comprenons qu’elle peut-être parfois intrusive.

C’est pourquoi, DPStream lancera dans la foulée une version Premium qui permettra, en contrepartie d’une somme symbolique, de profiter de DPStream sans aucune publicité venant déranger votre navigation. Nous espérons pouvoir vous la présenter rapidement. Bien entendu, la version gratuite sera toujours proposée à nos utilisateurs.

J-? avant le lancement de la nouvelle version

Le compte à rebours a commencé et restez donc connectés sur DPStream afin de profiter au plus de cette nouvelle version de DPStream que nous sommes extrêmement fiers de vous présenter. Le lancement est prévu pour le 13 avril 2016 au matin.

Bien entendu, nous restons toujours à votre écoute pour améliorer encore plus DPStream et vous proposer la meilleure navigation possible.

 

MaJ: L’adresse du site reste bien entendu inchangée et vous pourrez continuer à bénéficier du meilleur indexateur de liens streaming à l’adresse web habituelle : dpstream.net 

Continue Reading

Affaire Allostreaming point par point : les FAI et les moteurs de recherche paieront le blocage de sites de streaming illégaux

Affaire Allostreaming: le contexte

L’affaire du 28 novembre 2013 n’est pas passé inaperçue. Encore moins du côté de DPStream. En effet, parmi la liste des sites de streaming bloqués dans l’affaire Allostreaming, se trouvait <dpstream.tv>, qui n’était autre qu’un fork, ou cybersquatteur de DPStream.net. Depuis, à titre de rappel, le nom de domaine a été récupéré grâce à la réussite d’une action UDRP auprès de la WIPO (voir article et décision de la WIPO).

Cela dit, l’affaire ne s’arrêtait pas là puisque les ayants droit ne sont pas complètement satisfaits de la décision. En effet, en sus de demander le blocage des différentes adresses URLs liées à Allostreaming
(fifostream.tv, allostreaming.com, alloshowtv.com, allomovies.com, alloshare.com, allomegavideo.com, alloseven.com, fifostreaming.com, …), les ayants droit (l’APC, la FNDF, le SEVN, l’UPF et le SPI) refusaient de payer les frais afférents aux blocages et ont donc interjeté appel de la décision afin de faire peser cette charge sur Google, Bing, Free ou encore Orange.

Pour leur défense, ces derniers estimaient ne pas avoir à payer un blocage de contenu qu’ils n’ont pas provoqué et dont ils ne sont pas responsables.

L’appel : victoire des ayants-droit …

C’est ainsi que toutes ces parties se retrouvèrent devant la Cour d’appel de Paris le 15 mars 2016 qui, en se fondant sur une décision de la CJUE (27 mars 2014, Telekabel), a estimé que les FAI pouvaient prendre ces coûts à leur charge du moins en fonction des « ressources » et des « capacités » dont ils disposent.
Ainsi, pour la Cour d’appel, ce sont bien les moteurs de recherche et les fournisseurs d’accès à internet qui sont « à l’origine de l’activité de mise à disposition de l’accès à ces sites » et « tirent économiquement profit de cet accès (notamment par la publicité s’affichant sur leurs pages) ». Par conséquent, pour la Cour d’appel, « il est dès lors légitime et conforme au principe de proportionnalité qu’ils contribuent financièrement aux mesures de blocage ou de déréférencement ».

En bref, les juges obligent les FAI et les moteurs de recherche à ne plus donner accès à ces sites, mais en plus de supporter les coûts de ces blocage et déréférencement, tant qu’ils peuvent en avoir les moyens. Et quand on connaît les capacités financières d’un Google, on ne peut douter qu’il ne sera pas difficile de faire face à ces coûts.

… et pour le CNC

Il ne fait pas de doute que cette affaire aille en cassation, mais il est important de remarquer à quel point les ayants droit peuvent se permettre toutes les demandes nécessaires à leur « lutte contre le piratage ».

Mais c’est surtout le Centre Nationale du Cinéma et de l’image animée (CNC) qui se félicite de cette décision. En effet, en vertu du projet de loi création, le CNC pourra éventuellement effectuer des demandes de blocage devant le juge, et réclamer ainsi la prise en charge des coûts sur les épaules des FAI et des moteurs de recherche.

Conclusion, les ayants droit pourront beaucoup plus facilement demander le blocage judiciaires de sites de streaming illégaux car ils sauront que les frais de blocage ne seront pas à leur charge.

Continue Reading

Solidarité pour l’administrateur de Fullstream mis en examen et écroué

Nous connaissons bien le site de streaming Fullstream. Pionnier parmi les plateformes de films, séries et mangas en streaming depuis bien longtemps, il est l’un des plus visités en France.

Dès lors, l’arrestation de son administrateur en France est un événement triste pour le monde du streaming et ce pour plusieurs raisons.

Solidarité pour l’administrateur de Fullstream

Premièrement, c’est la première fois qu’un administrateur de site de streaming est mis en examen. Les exemples les plus récents concernaient surtout des sites de téléchargement et de torrent comme Wawamania ou gks. Par ailleurs, les litiges judiciaires concernant les sites de streaming avaient surtout pour but de faire fermer les sites, mais les administrateurs n’ont jamais été personnellement inquiétés (voir notamment Allostreaming et Rojadirecta).

Deuxièmement, il est surprenant de voir comment la SACEM et l’ALPA ont réussi à coopérer avec la gendarmerie pour mettre la main sur les propriétaires du site. En effet, selon le parquet « c’est la première fois en France que, dans le cadre judiciaire, la coopération entre des enquêteurs et des agents de la SACEM et de l’ALPA aboutit à l’interpellation d’auteurs présumés ».

D’ailleurs, il est important de constater comment l’administrateur principal a été si rapidement écroué à la suite de sa mise en examen. Il sera ainsi intéressant de se pencher sur les suites de cette affaire.

Toutefois, Fullstream a malheureusement de nombreux défauts à se reprocher qui ne serviront forcément pas à la défense de ses administrateurs. En effet, les administrateurs soumettent eux-mêmes le contenu proposé par Fullstream et celui-ci est 100 % illégal. Il sera donc difficile pour eux de sortir indemnes de ce litige car même si la technologie est totalement différente, le rapprochement avec un site de téléchargement sera par conséquent inéluctable.

En outre, les ayants droit ont également dans le viseur les revenus publicitaires que Fullstream a pu générer toutes ces années de manière illégale. Les comptes étant localisés dans des paradis fiscaux, le montant n’est pas encore déterminé selon le parquet en charge de l’enquête.

Quelques internautes tentent alors de se mobiliser, mais la popularité du site ne se reflète pas forcément sur la mobilisation. En effet, une page Facebook a été créée afin de soutenir financièrement l’administrateur (via une campagne Leetchi). Mais seulement une poignée d’internautes y sont inscrits et la cagnotte n’a pas encore dépassé les 0 €…

En tout état de cause, le site (Full-stream.org) est toujours en ligne à l’heure où nous écrivons ces lignes. Seul le nom de domaine full-stream.me n’est plus accessible suite à l’expiration du nom de domaine (un hasard?). Nous souhaitons bon courage aux administrateurs du site pour cette difficile épreuve.

 

Continue Reading

Pour une meilleure publicité sur DPStream

Vous avez été nombreux à vous plaindre, en toute légitimé, des défauts des publicités sur DPStream. Trop nombreuses, intrusives, dérangeantes et parfois redirigeant vers des liens suspects, la publicité a été l’objet de vives critiques.

Pire encore, DPStream a subi, à plusieurs reprises, des blocages de la part de navigateurs Web (notamment Google Chrome) en raison d’une présence de malwares dans certaines campagnes publicitaires.

Dès lors, il fallait agir. Comme nous vous l’avons déjà précisé, nous avons pris des mesures d’urgence en bloquant temporairement toute publicité sur le site. Évidemment cela ne pouvait durer. Mais pour éviter que tout blocage se reproduise, nous avons décidé d’aller beaucoup plus loin et d’imposer nos propres conditions aux Players présents sur DPStream.

Pour une meilleure qualité sur DPStream

En effet, vous n’êtes pas sans savoir que DPStream ne peut survivre sans publicité et qu’une balance devait être trouvée entre la sécurité/le confort de nos utilisateurs et la nécessaire publicité sur DPStream.

C’est la raison pour laquelle désormais, tous les lecteurs vidéos disponibles sur DPStream doivent respecter les conditions suivantes :

– ne pas promouvoir de contenus « adultes » et plus généralement tout contenu inapproprié ;

– ne pas promouvoir de contenu illégal ;

– ne pas promouvoir de campagnes redirigeant vers un lien qui téléchargerait un quelconque logiciel ;

– ne pas promouvoir de campagnes contenant un virus ou malware ;

– limiter l’apparition de tout pop-under ou pop-up à deux fois par tranche de 24 heures pour une même adresse IP ;

– les campagnes pop-under et pop-up ne peuvent apparaître sans une action de l’utilisateur (Upon User Action) ;

– ne pas utiliser la technologie ADK2 (toutes les campagnes qui ont entraîné le blocage de DPStream utilisaient cette technologie) ;

– respecter les demandes de retrait de contenu illicite (DMCA notices) ;

– ne pas insérer sur le lecteur vidéo un bouton « download » ou « téléchargement » permettant le téléchargement du fichier, ou du moins de réduire à néant cette option.

Il a été précisé que le défaut d’une des obligations citées ci-dessus par un des lecteurs vidéos entraînera automatiquement son exclusion de DPStream.

Toutes ces mesures ont été prises pour que vous, chers utilisateurs, puissent profiter de DPStream dans une sécurité optimale et une navigation plus agréable. Nous espérons répondre à vos exigences et faisons de notre mieux pour vous proposer la meilleure navigation sur DPStream.

Continue Reading

Le streaming illégal au cœur d’une décision européenne

Dans le cadre d’une affaire opposant un groupe anti-piratage et de protections d’artistes hollandais (BREIN) et un revendeur de boxes pirates, plusieurs questions intéressant le streaming ont été posées à la Cour de justice de l’Union Européenne. En effet, il est tout simplement posé parmi elles, la question suivante :

« Est-il permis, en vertu du Droit de l’Union Européenne, de reproduire temporairement un contenu en streaming, si le contenu provient d’un site Web tiers où il est mis à disposition sans autorisation? »

Le streaming illégal au cœur d’une décision européenne

Cette question, de la plus haute importance, ne concernera pas seulement l’ensemble des sites de streaming (et DPStream!), mais également le géant Google, qui, par l’intermédiaire de YouTube, mais aussi par la mise à disposition de liens sur sa base de recherches, est un acteur majeur du streaming. Afin de prouver la véracité de ces propos, l’ALPA (association de lutte contre la piraterie audiovisuelle), dans un de ses rapports, a relaté que Google est en effet en première place des sites amenant vers du contenu illégal (ALPA, la consommation illégale de vidéos sur Internet en France, période 2009 / 2014). En effet, 58 % des internautes utilisent Google pour arriver sur un site de streaming (47 % pour le P2P).

Par ailleurs, la Cour devra décider si, à défaut de légalité du visionnage d’œuvres audiovisuelles sur un site de streaming, cette reproduction passe le fameux test des « trois étapes ». A titre de rappel, ce test, issu de la convention de Berne, permet d’encadrer les exceptions au Droit d’auteur, où ce dernières ne sont applicables que dans certains cas spéciaux qui ne portent pas atteinte à l’exploitation normale de l’œuvre ou autre objet protégé, ni ne causent un préjudice injustifié aux intérêts légitimes du titulaire du droit.

Dès lors, il se pourrait que cette affaire soit cruciale pour le streaming, et pour ses utilisateurs. On se demande toutefois, si à cette heure-ci, une réponse négative de la CJUE ait un quelconque impact sur l’utilisation du streaming et beaucoup de questions restent en suspens jusqu’à sa publication.

En effet, les utilisateurs cesseront-ils de stopper de visionner en streaming des œuvres mis à disposition illégalement ? La CJUE va-t-elle, pour une fois, clarifier la situation ? Quel impact sur l’industrie du streaming, si la CJUE venait à « légaliser » cette pratique ?

Tant de questions auxquels nous sommes impatients de connaître les réponses. Affaire à suivre.

 

Continue Reading